[TEST] Fire Emblem: Path of Radiance

C’est quoi?

Fire Emblem: Path of Radiance (Sôen no Kiseki) est un Tactical RPG sorti sur GameCube en 2005, il est le neuvième volet de la saga Fire Emblem.
Les phases de combat se déroulent au tour par tour. Le nombre de personnages que l’on peut prendre ainsi que l’objectif à atteindre sont différents à chaque chapitre, des fois il faut décimer l’ennemi, d’autres fois protéger un endroit pendant un certain nombre de tours etc… Les personnages appartiennent tous à des classes différentes et ont des aptitudes différentes. On a les épéistes, les archers, les mages, les cavaliers, les prêtes etc… Une fois arrivé au niveau 21, chaque personnage change de classe ce qui booste ses stats et permet parfois de maîtriser des nouvelles armes. Une fois qu’il a changé de classe, il repart du niveau 1, et sa progression s’arrête de nouveau au niveau 20.
Entre chaque combat on peut accéder à la base d’où on peut gérer les objets, l’xp, les techniques et les dialogues de soutien. Une des particularités de la saga FE est que les armes se cassent au bout d’un certain temps, il faut alors en racheter.
Lorsqu’un de vos personnages meurt au combat, il meurt définitivement, vous ne pourrez plus l’utiliser dans cette partie. Le seul personnage qui ne peut pas mourir c’est Ike, sinon ça fait Game Over.
Après toute cette partie technique bien chiante que vous auriez pu trouver sur Wikipedia, passons aux choses sérieuses.

fire_emblem_path_of_radiance_20050517031239261La première map

De quoi ça parle?

L’histoire tourne autour d’Ike, jeune combattant en herbe, fils de son papa Greil qui est à la tête d’un groupe de mercenaires se nommant les Mercenaires de Greil. Son entourage immédiat se compose de son papounet, sa petite soeur Mist et les membres des Mercenaires de Greil avec qui il partage quelques rivalités gentillettes, de l’amitié et une vie tout à fait paisible. Jusqu’au jour où une guerre éclate entre Criméa, le pays dans lequel vit Ike, et Daien, le pays voisin, et où les Mercenaires sauvent accidentellement l’héritière secrète du trône de Criméa: Elincia, nièce de l’actuel roi. Ils vont évidemment protéger la Princesse et s’attirer les foudres de l’armée de Daein, à tel point que le passé de Greil le rattrape et il est tué par le mystérieux Chevalier Noir. A partir de ce moment là, Ike décide de reprendre la tête des Mercenaires et de tout mettre en oeuvre pour aider Elincia et mettre fin à la guerre. Pour cela, il vont devoir notamment traverser le continent et former des alliance avec les laguz, créatures mi-hommes mi-bêtes.

imagesPhoto de famille

Pourquoi c’est bien?

Fire Emblem: Path of Radiance est mon deuxième jeu vidéo préféré après son digne successeur Radiant Dawn, donc c’est qu’il y a des raisons.
D’abord je trouve le système de combat et de gestion de la base génial! J’adore entraîner mes petites unités, distribuer l’xp, prévoir une stratégie… C’est trop bien! Et c’est quand même l’essentiel dans un jeu non?
Ensuite, les graphismes ne sont pas exceptionnels mais j’adore le chara design et les artworks. Les artworks sont vraiment superbes! Ce style m’a longtemps inspirée pour progresser moi-même en dessin, et aujourd’hui encore c’est une de mes références.
Enfin, l’intrigue globale et certains personnages sont vraiment intéressants. Par exemple, vous n’êtes probablement pas sans savoir que mon pseudo habituel, Sorenette, vient du personnage Soren que j’aime énormément.
A part ça, pas grand chose en fait. Si j’aime ce jeu, c’est surtout parce que j’aime y jouer.
Pourquoi c’est moins bien?

A mon sens il n’y a pas de gros défaut à ce jeu, juste un ensemble de petites choses agaçantes ou qui pourraient être mieux (comment ça je manque d’objectivité?). Par exemple, je trouve dommage que Ike et Ashnard (le grand méchant du jeu) soient aussi clichés dans leurs rôles respectifs. Ike est le héros de RPG typique qui veut la paix et la justice autour de lui, et Ashnard est le méchant méchant juste pour le plaisir.

03Oh yeah

A part ça, les autres défauts ne sont vraiment que des détails. Par exemple, les dialogues de soutiens sont pour la plupart totalement inutiles (mais tout de même d’une banalité moins affligeante que dans Radiant Dawn), le jeu est un peu court (une trentaines d’heures) malgré quelques chapitres bonus, le tout dernier chapitre n’a vraiment rien de spécial et je trouve ça dommage qu’on soit obligés de faire le jeu linéairement, je trouverait ça bien qu’une fois le jeu fini on puisse revenir aux différents chapitres comme on le souhaite.
Sinon, ce qui est peut-être le plus gros défaut et qui rend certains chapitres vraiment pénibles, c’est l’intelligence artificielle des alliés. La plupart du temps, dans les combats il y a nos unités et les unités ennemis, mais de temps en temps (malheureusement trop souvent), on est aidés par des unités qu’on ne peut pas contrôler mais qui sont de notre côté et qui ont le chic pour se mettre au milieu. L’exemple le plus frappant qui me vient à l’esprit est le chapitre où on se bat sur trois bateaux reliés par des passerelles où un seul personnage peut rester à la fois, et ces imbéciles d’unités alliées se débrouillent toujours pour prendre toute la place et se mettre exactement sur les seules cases qui nous permettraient d’attaquer. Et parfois c’est vraiment frustrant, comme par exemple quand ces unités alliées monopolisent les seules cases pour attaquer le boss alors qu’on avait prévu de le finir avec une unité faible pour lui faire de l’xp…
Il y a aussi les unités de renfort, qu’on ne peut toujours pas contrôler directement mais à qui on peut donner des ordres (aller à tel endroit, éviter le combat etc), c’est donc moins pénible qu’avec les unités alliées, mais c’est la catastrophe quand on leur laisse faire ce qu’elles veulent… Le pire, c’est que l’xp de ces unités rapporte de l’xp bonus…

scumbag_alliesUn parfait exemple

Je pense que c’est à peu près tout. Aucun de ces petits défauts ne fait de Path of Radiance un mauvais jeu, loin de là, mais c’est ce qui fait que sa suite, Radiant Dawn, est bien meilleure selon moi car elle a corrigé par mal de ces problèmes.

Le mot de la fin.

Donc oui, Fire Emblem: Path of Radiance est mon deuxième jeu vidéo préféré, j’y ai joué une trentaine de fois, je le connais par cœur et j’ai du tester tous les personnages. Mais même avec ça, je prend toujours du plaisir à y rejouer, car malgré tout il y a toujours des choses à tester. Là je dois jouer pour la quarantième fois, je viens de comprendre que ma stratégie dans certains chapitre était totalement à côté de la plaque…
Si vous n’êtes pas un gros bourrin impatient, je vous conseille d’y jouer, ainsi qu’à tous les autres FE.

Pour plus d’informations diverses et variées, je me permet de vous rediriger vers mon ancien blog entièrement dédié à FE. Il est aujourd’hui totalement inactif mais a quelques belles années dernière lui: lien.

J’avais aussi fait un site, qui est tout aussi abandonné: lien

Bonus: j’ai toujours été surprise de ne pas trouver ça sur internet, alors j’ai (enfin) fait un screen du chapitre Le Grand Pont avec tous les trous que j’ai pu trouver, j’espère que ça vous servira (cliquez pour agrandir)!

le_pont

Fire-Emblem-Cover-pic

 

(article de 2011)

Une réflexion sur “[TEST] Fire Emblem: Path of Radiance

  1. Pingback: [DISCUSSION] Le meilleur Fire Emblem | My Geeky World

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s