[TFGA n°6] Ces moments où la manette a failli voler

Le mois dernier, le thème du TFGA était « vos manettes favorites« , on reste plus ou moins dans le même thème avec, cette fois-ci, les moments où ces mêmes manettes ont failli voler! Petit rappel au cas où, les TFGA ce sont les Top Five Games Addict organisés par Alex, qui consistent à faire chaque mois un top 5 sur un thème donné sur les jeux vidéos. Le thème de ce mois-ci, « ces moments où la manette a failli voler », peut-être interprété de différentes façons et j’ai décidé de l’aborder de la manière qui me semblait la plus évidente: les jeux qui me font rager. Comme j’aime bien les jeux difficiles et que je sors de mes gonds trèèès facilement, ça m’est arrivé arrivé des fois de presque littéralement faire voler les manettes (j’ai d’ailleurs cassé ma souris récemment, hum). Je n’ai donc pas eu trop de mal à faire ce top et j’espère qu’il vous plaira.

5. World of Goo

Pour ceux qui ne connaîtraient pas,  World of Goo est jeu de puzzle/ réflexion dans lequel il faut former des structures avec des Goo, des petites bouboules noires et gluantes, afin de les amener d’un point A à un point B. Au début ça paraît simple, mais très vite des histoires de vent, de supports mouvants ou des bouboules de couleurs différentes viennent vous casser les pieds et complexifier le jeu. Les Goo sont en nombre limités et il faut à chaque fois réussir à en amener un certain nombre à l’arrivée pour passer au niveau suivant. C’est donc très agaçant quand, une fois arrivés à la fin, vous vous rendez compte que vous n’avez pas assez de bouboules pour finir le niveau, ou encore quand vous les empalez sur des piques dans faire exprès. Oui parce qu’en plus, ces machins demandent une précision de chirurgien pour être placés et sont très fragiles. Le pire qui puisse vous arriver, c’est que votre structure s’effondre juste avant l’arrivée, dans un niveau où vous avez particulièrement galéré et vous n’êtes pas sûrs de pouvoir refaire aussi bien…

WorldOfGoo1Ce niveau, c’est le mal

4. Super Meat Boy

Ce jeu est une abomination, et je pèse mes mots. J’y ai très peu joué (d’où sa place si basse dans mon classement) mais mes quelques parties ont suffit à m’en dégoûter et à beaucoup beaucoup m’énerver.  La difficulté de ce jeu est incroyablement frustrante et punitive. Contrairement à The Binding of Isaac dont les parties sont aléatoires, dans SMB on est obligés de refaire la même chose en boucle jusqu’à espérer y arriver… Les sauts à effectuer demandent des réflexes de ninja et une précision de sniper, donc rien de bien humain là-dedans. J’ai abandonné au premier boss et je ne regrette pas de ne pas avoir poursuivi le calvaire plus loin.

headerEt en plus, ça le fait marrer de nous faire souffrir

3. Don’t Starve

Si vous ne connaissez pas Don’t Starve, c’est en gros Minecraft fait par Tim Burton (fiou, je prends de ces raccourcis). Le joueur est propulsé dans un univers glauque et hostile, dans lequel il vous faudra survivre le plus longtemps possible face aux changements de saisons, aux monstres agressifs, à la tombée de la nuit et bien d’autres. Pour cela, il faudra trouver de quoi vous nourrir, crafter de quoi construire un camp  et explorer dans l’espoir de trouver des ressources utiles à ces mêmes crafts. Evidemment, survivre n’est pas une mince affaire puisque tout dans ce monde semble vous en vouloir… Et c’est très frustrant d’arriver à passer l’hiver, puis de se faire tuer par un tentacule qu’on n’avait pas vu (vécu), des Beefalos en chaleur qui s’approchent trop près ou encore par votre propre folie. Donc oui, Don’t Starve est un jeu génial mais qui rejoint la liste de ceux que l’on traite de tous les noms quand on perd!

5Saloperies d’araignées

2. Octodad

Contrairement aux autres entrées de cette liste, Octodad n’est ni punitif, ni difficile en soi, mais il est rendu extrêmement agaçant par sa maniabilité. Vous devez manipuler les bras et les jambes d’un poulpe qui se fait passer pour un humain (oui oui), en essayant de marcher le plus droit possible pour ne pas se faire repérer, franchir des obstacles et attraper tout un tas de trucs. Sauf qu’un poulpe c’est tout flasque, donc le moindre mouvement de souris vous enverra valser plusieurs mètres plus loin et vous emmêlera les tentacules, donc il faudra une concentration de moine bouddhiste (ok, j’arrête les comparaisons foireuses) pour manier votre poulpe correctement et arriver à remplir les objectifs sans péter un câble. En plus, chez moi le jeu laguait donc ça rendait le tout encore plus pénible.

FwxUBt8Bloubloubloubloup!!

1. The Binding of Isaac

Eh oui, encore le fameux Binding of Isaac duquel je parle tant (si vous n’y avez pas encore joué, foncez pendant les prochaines soldes!). C’est un jeux que beaucoup de gens détestent à cause de sa difficulté et de son gameplay qui ne pardonne pas. Personnellement, je m’y suis faite et je joue plutôt bien maintenant (oui, j’me la pète), donc j’avais envie de le mettre plus loin dans mon classement, mais d’après mon chéri c’est largement le jeu sur lequel je rage le plus. Même quand on est bon c’est un jeu qui peut être incroyablement frustrant, c’est pour cela que, finalement, il mérite largement sa première place. En fait, c’est presque plus frustrant quand on sait jouer, parce que quand on arrive à The Lamb avec un super stuff et qu’on se fait tuer par une mouche par manque d’attention… beh ça donne envie de tout casser et d’aller se mettre en position fœtale dans son lit pour pleurer pendant des jours (comment ça j’exagère?).

maxresdefaultAh, ce terrible écran de game over…

Pour finir, mention spéciale à Fire Emblem: Awakening (le mode lunatic), Mario Kart, Hotline Miami et Limbo qui ont failli être dans ce top, mais m’énervent moins que les autres.

Sinon vive les jeux indé et je précise que j’ai joué à tout ça sur PC, donc merci à mon clavier de résister à mes crises de nerfs! Merci à vous aussi qui m’avez lue et n’oubliez pas de visiter le blog d’Alex pour pour voir les autres tops. Rendez-vous le mois prochain!

___________________________________________________

PS: je sais que ça doit être chiant de lire ça à chaque fois, mais je ressens encore le besoin de m’excuser pour mon inactivité. Ma vie universitaire est… pénible ce moment, donc je n’ai vraiment pas beaucoup de temps à consacrer à tout ça. Je pourrais sans doute être un peu plus active en mai et reprendre un rythme normal en juillet. Sur ce, je retourne à la rédaction de mon mémoire (quand j’aurai fini Mass Effect *touss*).

 

Publicités

8 réflexions sur “[TFGA n°6] Ces moments où la manette a failli voler

    • Ah mais non, faut pas penser ça xD! C’est vrai que c’est un jeu punitif et qui peut être frustrant, mais il reste vraiment plaisant dans l’ensemble. Et puis on peut régler à peu près tous les paramètres pour régler la difficulté si on n’y arrive vraiment pas, donc je te conseille quand même de te lancer ^^!

  1. Pingback: Alex Effect » TFGA n°6 : Ces moments où la manette a (failli) voler

  2. Oh, tu es en pleine rédaction d’un mémoire ? Bon courage 🙂

    Si c’est pour rédiger des articles comme ça, tu peux t’absenter quelques temps, j’adore ^^

    Bon par contre je me sens honteux, hormis Don’t Starve et The Binding of Isaac que je connais (et encore, de nom et de réputation) les autres jeux ne me disent rien … mais à te dire, ça n’avait pas l’air moins douloureux que le reste ! Classement très éclectique en tout cas, merci et bravo à toi 🙂

    • Eh oui, rédaction du mémoire et puis j’enchaîne sur le concours, d’où mon absence *soupir*.
      Merci en tout cas, c’est encourageant =D!
      Haha y’a pas de honte, même si ce sont des très bon jeux indé, ça reste moins connu! Par contre, faut que je fasse gaffe, je vais finir par passer pour une hipster du jeu vidéo :p!
      Merci à toi pour ton passage et les TFGA toujours aussi sympathiques :)!

  3. Voilà un top exclusivement indépendant et bizarrement (ou pas), ça ne m’étonne pas du tout venant de toi.
    On sent la joueuse PC derrière tout ça ^^

    Après tout, pour un thème comme celui-ci, les jeux indépendants sont particulièrement bien adaptés car il faut bien avouer qu’il propose souvent bien plus de challenge que les jeux auxquels on a l’habitude de jouer.

    C’était, encore une fois, un réel plaisir de te lire.
    Bon courage pour ton mémoire. Que la force soit avec toi 🙂

    • Haha, je suis si prévisible que ça xD!
      Oui voilà, en l’occurrence tous ces jeux présentent un vrai challenge donc ça me paraissait adapté ^^!
      Merci beaucoup coupain :)! Je passerai sur ton blog dans la semaine quand j’aurai plus de temps!

  4. Hello. S’il y a bien eu un moment, où ma manette a failli voler en éclats, c’est dans certaines situations dans The Walking Dead. Je n’ai pas beaucoup de patience, et quand je dois réessayer 3 à 4 fois la même chose, ça m’énerve.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s